Le choix d’une cuisine par école

en cuisine courgettesMouans-Sartoux n’a pas souhaité retenir l’option d’une cuisine centrale pour livrer en liaison chaude ou froide ses restaurants. Chacun des trois groupes scolaires est donc pourvu de sa propre unité de production et d’une légumerie, avec son personnel composé de six à huit personnes selon les lieux. Si cette solution paraît plus coûteuse a priori -en l’occurrence elle ne l’est pas vraiment-, elle permet d’instaurer une grande souplesse et un meilleur niveau d’implication et de réactivité des équipes. La possibilité pour les cuisiniers de gérer leur propre équipe augmente le confort professionnel en plus d’améliorer l’efficacité du service. Il ne faut pas oublier qu’à Mouans-Sartoux, tout est fait maison, de l’entrée au dessert en passant par les pizzas, les lasagnes, les gâteaux, avec des produits frais et bruts. Cette relocalisation permet également aux équipes d’animation de travailler en lien étroit avec les cuisines pour présenter des assiettes de qualité et développer le bien-être des convives.

Entre le site de production et les écoles,
un circuit très court
————————-

Une cuisine par école

– L’école Aimé-le-Gall accueille 400 convives.
– L’école L’orée du Bois accueille 280 convives.
– L’école François-Jacob accueille 250 convives.

Share