85 % des parents d’élèves ont fait évoluer leurs pratiques alimentaires !

Heureux enseignement : les enfants en sont que 8% à se plaindre de manger trop de légumes, qui sont systématiquement servis à chaque repas !

Heureux enseignement : les enfants ne sont que 8% à se plaindre de manger trop de légumes, qui sont systématiquement servis à chaque repas !

C’est l’une des nouvelles les plus réjouissantes de la nouvelle enquête menée auprès des parents de Mouans-Sartoux cet été 2016 : pas moins de 85% d’entre eux confient avoir fait évoluer leurs achats alimentaires depuis que la restauration collective de la ville est passée au 100% bio et local , sans surcoût, le 1er janvier 2012 ! C’est près de 20% de plus qu’il y a deux ans, lors de la première enquête auprès des parents. Sur les 700 familles qui l’ont reçu, 157 ont pris le temps de répondre longuement au vaste questionnaire sur la perception par les ménages de ce qui se fait en terme d’agriculture, d’alimentation et d’actions santé au sein des trois cantines de la ville. D’autres enseignements intéressants découlent de l’enquête : les parents mouansois plébiscitent la restauration scolaire avec un taux de satisfaction de 99 % pour les parents et de 98 % pour les enfants. Non, il ne s’agit pas d’une enquête nord-coréenne !
Les parents saluent également les initiatives mises en place, les repas sains et équilibrés, les repas bio et locaux, les plats gouteux de qualité et variés. Les enfants apprécient la variété, le bon goût, les repas sains, le service en portions personnalisées et ils ne sont que 8 % à trouver qu’ils mangent trop de légumes alors qu’il y en a tous les repas ! Les parents saisissent les enjeux des actions de la commune en matière d’alimentation durable : fournir des produits de qualité, locaux, et bio. Dynamiser l’agriculture et l’économie locale pour viser l’autonomie alimentaire sur notre territoire.

Découvrez ici tous les résultats de l’enquête 2016.

Retours d’enquête : deux tiers des parents ont changé leurs habitudes alimentaires !

Un vaste questionnaire a été envoyé à 700 familles de la ville en juin 2013.

Un vaste questionnaire a été envoyé à 700 familles de la ville en juin 2013.

Le meilleur enseignement de l’observatoire est encourageant, où l’on s’aperçoit que la politique de la ville en faveur d’une alimentation plus saine, plus bio et écologiquement responsable fait école… jusque dans les foyers. Sur les questionnaires envoyés en 2014 aux parents des élèves scolarisés, les retours ne laissent planer aucun doute : 66 % des personnes interrogées ont été amenées à faire évoluer à leurs propres pratiques alimentaires. Les actions menées par la commune ont aussi contribué à modifier les pratiques alimentaires de 54 % des parents. Parmi eux, 38 % disent acheter souvent des produits bio en magasin (6 % le font systématiquement) et 54 % des produits de saison. Le gaspillage alimentaire, grand combat de la restauration collective à Mouans-Sartoux, semble limité au sein des foyers puisque 62% des parents disent être familiarisés à sa nécessaire réduction. Ils sont 58 % à se déclarer souvent vigilants quant à leur consommation de graisse et 57 % quant à leur consommation de sucre. Enfin 32 % des personnes interrogées disent prêter systématiquement attention aux étiquettes alimentaires. 46 % y prêtent « souvent » attention.

700 questionnaires envoyés aux familles

Pour mesurer l’impact des actions menées en restauration collective, la ville a conduit une évaluation auprès des habitants utilisant le service de restauration (95% de demi-pensionnaires). Le protocole d’enquête a consisté en un aller-retour de questionnaires destinés aux familles et une série d’entretiens menés auprès de différents publics: enfants scolarisés et demi-pensionnaires, enseignants, personnels en cuisine et en salle. Des sessions d’échanges directs ont été réalisées. En tout, 700 familles ont reçu les questionnaires en juin 2013. 179 foyers ont répondu précisément. Les questions portaient sur la connaissance des actions municipales. Entre autres : « Avez-vous connaissance de l’existence de la régie agricole de Mouans-Sartoux située au domaine de Haute-Combe ? », « À votre avis, quelles sont les actions mises en place pour limiter le gaspillage alimentaire ? » ou encore des questions ouvertes : « Veuillez citer toutes les actions menées par la commune autour de l’alimentation que vous connaissez. » Sur 280 agents municipaux sollicités, 73 ont répondu. Leur connaissance du type de restauration a été sondée comme le changement éventuel de leurs pratiques alimentaires. Les enfants, enfin, ont été questionnés sur leur perception de l’évolution dans les assiettes. Dans ce cas, les entretiens ont eu lieu par petits groupes.

L’enquête complète à télécharger.

Un observatoire de la restauration durable pour pérenniser les démarches

Le comité de pilotage de l'Observatoire est réuni une à deux fois par an pour faire le bilan des actions menées.

Le comité de pilotage de l’Observatoire se réunit deux fois par an pour faire le bilan des actions menées.

En novembre 2012, alors que la restauration municipale est passée au 100% bio et local depuis presque un an, Mouans-Sartoux décide de créer un observatoire de la restauration durable en lien avec des partenaires engagés dans la santé publique et le développement durable*. Cette structure inédite a pour ambition de suivre précisément les effets de la politique engagée sur le territoire sur les comportements. En effet, si le programme alimentaire de Mouans-Sartoux concerne la restauration scolaire, il entre dans le contexte plus large de son projet de ville et de gouvernance alimentaire.

* Les membres de l’Observatoire :
> Comité régional (PACA) d’éducation à la santé.
> Comité départemental d’éducation à la santé (Codes 06).
> Service régional de l’alimentation (Draaf Paca).
> Service enfance de Mouans-Sartoux.
> Association Un Plus Bio.
> Skema Business School (Movilab et MS développement durable).